Changer une roue - Brandi Williams
Brandi Williams

Changer une roue

Changer une roue - Brandi Williams

S’occuper d’une voiture quand on est une femme, ce n’est pas de tout repos ! Je me remémore ma propre expérience lorsqu'en revanant d'un traitement de botox Montreal, j’ai vécu une crevaison…

Il est bien des tâches compliquées lorsqu’il faut gérer seule, ou seul. Mais en ce qui concerne la voiture, c’est parfois de l’ordre d’une mission impossible. Bien sûr lorsqu’il s’agit de faire une vidange ou une révision, il suffit de déposer son véhicule dans un garage, et le garagiste en fait son affaire. Il ne reste plus qu’à régler la note, et retrouver une voiture en état de fonctionnement jusqu’au prochain entretien.

Mais lorsqu’il s’agit de gérer une panne par exemple, c’est une tout autre histoire. Le pire évidemment, est de rester sur le bord de la route. Heureusement que le téléphone portable existe, si la voiture n’est pas arrêtée dans un endroit sans couverture réseau, on peut s’en sortir. Si ce n’est pas le cas l’affaire s’annonce plus compliquée… Mais le pire de tout, je crois que ça reste le fait de devoir changer une roue.

Je me rappelle ce jour de printemps comme s’il était gravé dans ma mémoire. Presque un instant d’angoisse marqué au fer rouge !

Il faisait beau, j’avais décidé de prendre le cabriolet, que je n’utilise que très peu, pour profiter de cette belle journée. C’était un jour en semaine, chacun était probablement au travail, parce que la route que j’empruntais pour aller à Montréal était déserte. Je profitais du paysage, de l’air si doux pour la saison et de ce moment de tranquillité. Jusqu’à ce que je sente des vibrations dans le volant, pourtant le bitume ne semblait pas abîmé. Je décidais alors de m’arrêter pour faire le tour de ma voiture. C’était un endroit assez exigu, en pente, mais mieux valais stopper le véhicule maintenant, que continuer sans savoir ce qu’il se passait. Je ne fût pas très surprise en découvrant un pneu à plat, mais immédiatement angoissée.

Je n’ai jamais changé une roue de ma vie, et je ne sais même pas où se trouve la roue de secours ! Cette voiture, je ne l’utilise que rarement, parce qu’il n’y a que deux places, avec les enfants, ce n’est pas ce qu’il y a de plus réglementaire. Mais au final, je ne sais même pas s’il existe une roue de secours sur ce modèle ! Je suis prise de panique, persuadée que je ne m’en sortirais pas toute seule. Et la journée est si calme que depuis cinq minutes, aucun autre véhicule n’a croisé mon chemin. Réflexion faite, puisque j’ai du réseau, je vais chercher un tutoriel sur YouTube. Les explications semblent claires, mais ne m’indiquent pas où se cache ma roue de secours !

Je décide finalement de taper pneus neufs et usagés, d’appeler un réparateur et de lui faire confiance. Parce que changer une roue, ce n’est définitivement pas mon métier.