Pour ou contre la chirurgie mammaire ? - Brandi Williams
Brandi Williams

Pour ou contre la chirurgie mammaire ?

Pour ou contre la chirurgie mammaire ? - Brandi Williams

Mon amie veut tomber enceinte, et se pose une question fondamentale : est-ce qu'elle veut se faire refaire les seins avant ou après avoir eu son bébé ? Souvent, on aimerait bien les avoir plus gros, plus petits, plus ronds, symétriques, bref, ce n'est jamais facile, d'autant plus que cette partie du corps chez les femmes, se modifie au cours du cycle féminin, et bien évidemment, pendant la grossesse, car on prend du poids, ils se vident quand on en perd, etc. Certaines voudraient les faire remonter, les réduire, ou les augmenter. Pour ce faire, il y a plusieurs choses à savoir : tout d'abord, il faut avoir terminé sa croissance, et avoir un poids assez stable, en général, il faut éviter les variations pondérales de plus de 5 kg, afin d'espérer un joli résultat. Également, il vaut mieux se faire opérer plus tard, car on cicatrise mieux. Il faut aussi savoir si on fait l'opération pour soi, et ce qu'on en attend réellement. Il faut en général, compter au minimum, deux semaines entre le devis et la prise de décision avec la date de l'opération. Les fumeuses auront un problème supplémentaire, car il faut savoir que la nicotine compromet la cicatrisation. Donc, il vaut mieux arrêter de fumer au moins deux mois avant, et ne pas recommencer avant deux mois suivant la chirurgie, donc cela n'est pas un argument de vente pour les fumeuses. Évidemment, il vaut mieux s'adresser à un chirurgien reconnu pour son travail et faisant partie de la profession depuis déjà un certain temps. C'est la même chose, que l'on souhaite se faire refaire les seins, ou avoir recours à la médecine esthétique pour un autre genre de chirurgie. Plusieurs femmes, après un cancer du sein, veulent se faire faire une reconstruction. En général, on leur conseille d'attendre au moins un an après la fin du dernier traitement, et un minimum de six mois après la radiothérapie, car cela permet de ne pas compromettre le résultat. Il faut aussi se sentir assez en forme, tant sur le plan physique que psychologique, car on se doute bien qu'une reconstruction mammaire ne se fasse pas en cinq minutes, et généralement, cela prend au moins deux ou trois interventions. Il faut aussi comprendre qu'un nouveau sein, ce n'est pas celui d'avant, c’en est un autre. De même, il vaut mieux attendre d'avoir eu déjà une ou plusieurs grossesses. Pour celles qui refusent d'avoir une prothèse, on parlera de leur injecter leur propre graisse pour augmenter la taille des seins de façon modérée.