Un mobilier de jardin, comme neuf  - Brandi Williams
Brandi Williams

Un mobilier de jardin, comme neuf

Un mobilier de jardin, comme neuf  - Brandi Williams

Je voulais repeindre mon mobilier de jardin en fer. La rouille avait attaqué certaines zones, et j’avais décidé que cela ne pouvait plus durer ; si j’attendais trop longtemps, mon salon de jardin serait abîmé. Je devais préparer la surface que je m’apprêtais à repeindre. J’avais trois tables et quatre fauteuils avec de la peinture dessus, et j’avais récupéré un lit en fer forgé. Il avait accueilli ma mère et mes cousins pendant leur jeunesse. Je voulais le repeindre en rose, mais j’avais des difficultés pour trouver cette couleur parmi les nuanciers de peinture que j’avais consultés. Pour le mobilier de jardin, je comptais mettre du gris clair. C’était une nuance qui vieillirait bien, à mon avis, et je ne voulais plus avoir un blanc trop éclatant, désagréable les jours de soleil à cause de sa trop grande capacité à réfléchir les rayons de l’astre du jour.

Comme mon jardin était très vert, je ne voulais pas prendre cette couleur, non plus, car les meubles ne contrasteraient pas assez avec la nature qui les entourerait. Avec mon conjoint, nous avions pris une teinte d’un bleu très clair pour l’encadrement des fenêtres et des portes, je ne souhaitais donc pas reprendre une nuance de cette couleur. J’avais hésité à tout repeindre en marron, la teinte ocre brun, précisément, mais mon époux avait songé que cela n’irait pas avec la façade de la maison, peinte en blanc. Après plusieurs heures de tergiversations, je finis par prendre le gris clair pour les tables et les sièges et un bleu outremer pour le lit, que je comptais utiliser comme canapé de jardin.

Je commandais ces produits sur un site qui ne proposait que des peintures écologiques. J’avais passé une commande pour un enduit qui recouvrait un mur de ma salle à manger. Pour le poser, je n’avais eu aucune difficulté, car de nombreuses explications étaient ajoutées à la fiche technique du produit. Mon époux vint regarder ce que je prenais comme peinture. Il était dans une forme excellente, car il avait réussi à maigrir un peu. Il me conseilla d’ajouter à ma commande un antirouille. De plus, je ne devais pas oublier d’enlever toute la rouille du support avant de le repeindre. Je savais que je me lançais dans une activité qui m’occuperait pendant toutes mes soirées, au moins dans les deux semaines qui arrivaient. Cependant, j’étais motivée, car je savais qu’à la fin, mes meubles de jardin sembleraient être neufs.